Cet article est basé sur des recherches médicales et scientifiques !

L’hypertension (HTN) est le terme médical désignant lhypertension artérielle. Elle est dangereuse parce qu’elle augmente le travail du coeur et contribue à l’athérosclérose (durcissement des artères), en plus d’augmenter le risque de maladie cardiaque et d’AVC. Le HTN (hypertension) peut également entraîner d’autres affections comme l‘insuffisance cardiaque congestive, les maladies rénales et la cécité. Les antihypertenseurs conventionnels sont généralement associés à de nombreux effets secondaires. Environ 75 à 80 % de la population mondiale utilise des plantes médicinales, principalement dans les pays en développement, pour les soins de santé primaires en raison de leur meilleure acceptabilité par le corps humain et de leurs effets secondaires moindres. Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l’Hypertension/ Partie 1

Au cours des trois dernières décennies, de nombreux efforts concertés ont été consacrés à la recherche de plantes locales et leurs extraits ayant des valeurs thérapeutiques hypotensives et antihypertensives. Les effets hypotenseurs et antihypertenseurs de certaines de ces plantes médicinales ont été validés et d’autres réfutés. Cependant, les connaissances ayurvédiques doivent être couplées avec la médecine moderne et des recherches scientifiques plus poussées doivent être effectuées pour vérifier l’efficacité et élucider le profil d’innocuité de ces remèdes à base de plantes pour leur potentiel anti-hypertensif.

 

hypertension-arterielle

 

                            L’Hypertension artérielle et ses différents cas

L’hypertension (HTN) ou l’hypertension artérielle (TA) est une condition médicale chronique dans laquelle la TA dans les artères est élevée. Il est classé comme primaire (essentiel) ou secondaire. Environ 90 à 95 % des cas sont appelés HTN primaire, ce qui fait référence à une TA élevée pour laquelle aucune cause médicale ne peut être trouvée. Les 5 à 10 % de cas restants, appelés HTN secondaire, sont causés par d’autres conditions qui affectent les reins, les artères, le cœur ou le système endocrine.

La HTN persistante est l’un des facteurs de risque d‘accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque, d’insuffisance cardiaque et d’anévrisme artériel, et l’une des principales causes d’insuffisance rénale chronique. L’élévation modérée de la TA artérielle entraîne une espérance de vie réduite. Les changements apportés à l’alimentation et au mode de vie ainsi que les médicaments peuvent améliorer le contrôle de la TA et réduire le risque de complications associées à la santé.Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l’Hypertension/ Partie 1
Tensiometre Bras Electronique - Tensiomètre Intelligent Professionnel
Bien qu’aucune cause directe ne se soit identifiée, de nombreux facteurs tels que la sédentarité, le stress, l’obésité viscérale, la carence en potassium (hypokaliémie), l’obésité,(plus de 85 % des cas surviennent chez les patients ayant un indice de masse corporelle supérieur à 25), la sensibilité au sel (sodium), l’apport en alcool et la déficience en vitamine D augmentent les risques de développer une HTN. Le risque augmente également avec l’âge, certaines mutations génétiques héréditaires et des antécédents familiaux de HTN. Une élévation de la rénine, une enzyme sécrétée par le rein, est un autre facteur de risque, tout comme la suractivité du système nerveux sympathique.  La résistance à l’insuline, qui est une composante du syndrome X, ou syndrome métabolique, contribue aussi au HTN.Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension/ Partie 1

 

Par définition, le HTN secondaire résulte d’une cause identifiable. Il est important de reconnaître ce type de TA puisqu’il est traité différemment de la HTN primaire, en traitant la cause sous-jacente de la TA élevée. Le HTN compromet ou déséquilibre les mécanismes physiopathologiques, tels que le système endocrinien hormone-régulateur, qui régulent le volume du plasma sanguin et la fonction cardiaque. De nombreuses conditions causent le HTN. Certaines sont des causes secondaires courantes et bien connues, comme le syndrome de Cushing, qui est une affection où les glandes surrénales produisent trop de cortisol. De plus, le HTN est causé par d’autres affections qui provoquent des changements hormonaux, comme l’hyperthyroïdie, l’hypothyroïdie et le cancer des glandes surrénales. Parmi les autres causes courantes de HTN secondaire, mentionnons les maladies rénales, l’obésité métabolique, la pré-éclampsie pendant la grossesse, l’anomalie congénitale connue sous le nom de coarctation de l’aorte et certaines drogues illégales et sur ordonnance.

 

Au cours des trois dernières décennies, de nombreux efforts concertés ont été consacrés à la recherche de plantes locales ayant des valeurs thérapeutiques hypotensives et antihypertensives. Les tentatives engagées pour les indigents et les personnes à faible revenu, en particulier des populations rurales des pays en développement, pour contrôler le HTN et ses complications face à la rareté des ressources socio-économiques, ont conduit davantage de personnes à opter pour les remèdes à base de plantes médicinales. Cependant, davantage de recherches scientifiques doivent être menées pour vérifier l’efficacité et éditer le profil de sécurité de ces remèdes à base de plantes. Cet article présente les plantes médicinales naturelles qui ont jusqu’à présent fait l’objet d’études scientifiques et dont les effets hypotensifs ou antihypertenseurs ont été désignés. La liste des plantes etant trés longue, nous allons scinder notre recherche en deux parties.Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l’Hypertension/ Partie 1
85 Recettes de Repas et de Jus pour Baisser votre Tension Arterielle

 

        Liste de plantes médicinales Hypotensives et anti-hypertension

 

          Agathosma betulina

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Rutacées ; Nom commun : Buchu), C’est une plante médicinale sud-africaine qui a été utilisée par les populations indigènes de la région pendant des siècles pour traiter des maladies plus larges. C’est un diurétique et un anti-inflammatoire efficace. Les premiers colons hollandais utilisaient le buchu pour faire une teinture d’eau-de-vie, qui est encore utilisée aujourd’hui pour traiter de nombreux troubles liés à l’Hypertension.

 

 

 

             Allium sativum

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Alliaceae ou Liliaceae ; Nom commun : ail). L’ail est utilisé depuis longtemps pour traiter diverses affections cardiovasculaires, en particulier l’hyperlipidémie. On a également signalé qu’il avait une action hypotensive. On pense qu’il augmente la production d’oxyde nitrique, ce qui entraîne une relaxation musculaire douce et une vasodilatation. L’un des principaux composés actifs qui donne à l’ail son odeur caractéristique et bon nombre de ses bienfaits curatifs est l’allicine. Une méta-analyse de données littéraires a démontré que l’ail est lié à une diminution de la TA chez les patients présentant une pression systolique accrue, mais non chez les patients sans pression systolique accrue. Les préparations à base d’ail se sont révélées supérieures au placebo pour réduire la TA chez les personnes atteintes de HTN. L’effet antioxydant et anti-hypertensif de l’ail a été observé chez 20 patients avec HTN contre 20 patients à pression normale, qui reçoivent une préparation  à l’ail depuis deux mois. Les résultats ont révélé une diminution de la PA, une réduction significative de la 8-hydroxy-2-désoxyguanosine, du niveau d’oxyde nitrique et de la peroxydation des lipides, et une augmentation du niveau de vitamines antioxydantes (C et E). Cette étude met en évidence l’action cardio-protectrice bénéfique de l’ail dans le traitement essentiel du HTN.

            Apium graveolens

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Apiaceae ; Nom commun : Céleri). Selon la théorie chinoise, le céleri est efficace pour le HTN parce qu’il agit sur le foie, un type de HTN qui est associé au foie. En Chine continentale, le céleri a été utile pour réduire la HTN chez 14 des 16 patients. Le jus a été mélangé avec une quantité égale de miel et environ 8 onces ont été prises par voie orale trois fois par jour pendant jusqu’à une semaine. Il a également été rapporté pour réduire la TA systolique et diastolique. La différence de PA chez les êtres humains avant et après le traitement s’est avérée significative (P<0,05), ce qui indique que les graines d’Apium graveolens peuvent être utilisées comme traitement sûr et efficace de la PA élevée. Le jus de céleri frais peut être mélangé au vinaigre pour soulager les vertiges et les maux de tête associés au HTN. Il est également administré en HTN associé à la grossesse et à la ménopause.

 

 

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l’Hypertension/ Partie 1

           Cassia absus

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Caesalpiniaceae ; Nom commun : Chaksu). Cette plante se trouve dans la région tropicale et se trouve partout en Inde. On a signalé qu’une administration intraveineuse d’un extrait brut de C. absus par voie intraveineuse entraîne une diminution de la TA liée à la dose (1-30 mg/kg), accompagnée d’une diminution de la Fréquence cardiaque aux doses plus élevées (10 et 30 mgkg). Des injections répétées de la même dose de l’extrait brut ont provoqué une tachyphylaxie. On a signalé une baisse soutenue de la PA chez les animaux anesthésiés et un faible effet antiacétylcholine.

 

 

 

       Coleus forskohlii

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Lamiaceae ; Nom commun : Karpurvali). Les propriétés pharmacologiques du coleonol, un diterpène isolé de C. forskohlii, ont été étudiées. Son effet prédominant a été d’abaisser la TA du chat et du rat anesthésiés ainsi que celle du rat spontanément hypertendus en raison de la relaxation du muscle lisse vasculaire. En petites doses, il a un effet inotrope positif sur le cœur isolé du lapin ainsi que sur le cœur du chat in vivo. Le coléonol présente également une activité spasmolytique non spécifique sur le muscle lisse du tractus gastro-intestinal chez diverses espèces, mais pas sur la musculature bronchique du cobaye. De fortes doses de coléonol ont une action dépressive sur le système nerveux central.

 

 

 

  Crataegus pinnatifida ou AubépineLe rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension

(Famille : Rosaceae ; Nom commun : Aubépine). Il a été utilisé en Chine comme décoction pour le traitement de la HTN depuis des milliers d’années. Des essais pharmacologiques et cliniques ont montré qu’il abaisse la tension artérielle. Les deux principales substances qui contribuent aux effets bénéfiques de l’aubépine sur le cœur sont les flavonoïdes et les procyanidines oligomères, qui sont de puissants agents antioxydants. La rhynchophylline, un alcaloïde de la griffe de chat, a démontré sa capacité à inhiber l’agrégation plaquettaire et la thrombose, ce qui suggère qu’elle pourrait être utile pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux et réduire le risque de crise cardiaque en abaissant la TA, en augmentant la circulation et en inhibant la formation de la plaque sur la paroi artérielle et en formant des caillots de sang au cerveau, au coeur et aux artères.

Dans des expériences avec des lapins anesthésiés, l’administration intraveineuse de la préparation de l’extrait a abaissé la TA pendant 3 heures. L’acide grataégique a été identifié comme le principe hypotenseur. Les mécanismes d’action de Crataegus postulés à ce jour révèlent un remède ayant une influence potentiellement large sur le système cardiovasculaire. Ces effets comprennent une activité hypotensive par vasorelaxation résultant de la stimulation de l’oxyde nitreux, une activité antioxydante importante et une action tonique sur les myocytes cardiaques.

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l’Hypertension/ Partie 1

Desmodium styracifolium

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Leguminosae ; Nom commun : Osbeck). La pharmacologie cardiovasculaire des extraits aqueux de D. styracifolium (DSE) et de Clematis chinensis (CCE) a été étudiée in vivo et in vitro chez le rat par Ho et al. en 1982. La DSE a produit deux actions hypotensives successives : la première a été médiée par la stimulation des récepteurs cholinergiques, tandis que la seconde a été potentialisée par des blocages du ganglion autonome et du récepteur alpha-adrénergique. Contrairement à l’ECD, la CCE n’a produit qu’une seule réponse hypotensive, qui a été médiée par l’activité histaminergique. De plus, les deux extraits ont relâché des bandes hélicoïdales de l’artère de la queue isolées et isolées de méthoxamine pré-construite. La CCE a également produit des effets chronotropes et inotropes négatifs sur les oreillettes isolées, tandis que la DSE a montré un effet chronotrope positif, sans effet apparent sur la force contractile.

 

      Hibiscus sabdariffa

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Malvaceae ; Nom commun : Roselle). Il se trouve que c’est l’une des plantes les plus étudiées pour ses propriétés antihypertensives. Les feuilles, le calice et la corolle de cette plante sont utilisés traditionnellement dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest à des fins médicinales et comestibles. L’effet antihypertenseur de cet extrait végétal a fait l’objet de diverses études. Une étude a rapporté l’effet antihypertenseur du calice de la SH.

Un résultat similaire a été produit indépendamment à Lagos, au Nigeria, par Adegunloye et al. Une administration intraveineuse de 20 mg kg d’un extrait aqueux de calice sec de la SH a provoqué une chute de la TA de rats hypertensifs induits de façon expérimentale. Les effets antihypertenseurs de l’extrait brut de HS ont été attribués à la médiation par l’acétylcholine et le mécanisme dépendant de l’histamine par des effets vasorelaxants directs.  Un rapport antérieur a montré que l’extrait brut de la même plante avait un effet relaxant direct sur le muscle lisse aortique des rats.

L’administration chronique d’un extrait aqueux de HS a permis d’inverser l’hypertrophie cardiaque chez des rats souffrant d’hypertension rénovasculaire. Des essais cliniques de l’extrait végétal chez l’être humain ont montré des preuves fiables des effets antihypertenseurs. Une dose normalisée de HS (9,6 mg par jour) administrée à 39 patients et de captopril, 50 mg par jour, administrée au même nombre de patients, n’a pas montré de différence significative par rapport aux effets hypotensifs, à l’efficacité antihypertensive et à la tolérabilité.

 

            Linum usitatissimum

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l'Hypertension
(Famille : Linaceae ; Nom commun : Lin, Graine de lin). Il s’agit d’une herbe annuelle dont on pense qu’elle est originaire d’Égypte. La graine de lin et son huile sont riches en acide linolénique α, un acide gras essentiel qui semble être bénéfique pour les maladies cardiaques, les maladies inflammatoires intestinales, l’arthrite et autres problèmes de santé. L’acide linolénique appartient à un groupe de substances appelé acides gras oméga-3. Plusieurs études suggèrent que les régimes riches en acides gras oméga-3 abaissent considérablement la TA chez les personnes atteintes de HTN. Les graines de lin peuvent protéger contre les maladies cardiovasculaires athéroscléreuses grâce à un certain nombre de mécanismes, notamment la réduction du cholestérol sérique, l’agrégation plaquettaire et les marqueurs inflammatoires, l’amélioration de la tolérance au glucose et le rôle d’antioxydant. La consommation quotidienne de 15 à 50 g/jour de graines de lin moulues peut réduire légèrement le cholestérol total et les concentrations de lipoprotéines de basse densité sans modifier les triglycérides ou le cholestérol des lipoprotéines de haute densité. Cependant, le mécanisme exact n’est pas clair.

 

Lire la suite :

 

Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l’Hypertension/ Partie 2

 

Si vous avez de l’hypertension (ou si vous avez plus de 40 ans et que vous n’avez pas fait de contrôle depuis longtemps), alors VOUS ÊTES AU BON ENDROIT…

 

Cliquer sur le lien pour une formation de plus de 3 heures de formation avec 18 vidéos explicatives ⇓⇓⇓⇓⇓

 

 https://1tpe.net/go.php?dat=emlua3kuZGVsZmU5LjQ=&tk=

 

 

2 Commentaires sur “Le rôle des extraits de plantes dans le traitement de l’Hypertension/ Partie 1

  1. Pingback: Le top des plantes anti-dépresseurs pour soigner l’anxiété et le stress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *